La lettre du Maire

Gland, le 8 janvier 2015


Chers Glandinois,


Il est des instants où l’on a envie de crier son désarroi face à un phénomène que nous ne maitrisons pas, la violence et la folie des hommes.

Aujourd’hui, à l’heure où beaucoup se réuniront pour rendre hommage aux disparus assassinés lâchement à Charlie Hebdo, nous serons peut être bloqués chez nous ou au travail et ne pourrons pas forcément nous joindre à cette force à laquelle nous aurions souhaité participer. 

Alors je vous demande, en ma qualité de représentante de la République libre de France, en votre qualité de Glandinois, de Français, d’Européen, en votre qualité de citoyen libre, au moment que vous serez libre de le choisir, de bien vouloir respecter une minute de silence en mémoire de tous ceux qui ont fait que la liberté d’expression et la libre pensée sont restées une valeur sûre de notre cher Pays.


La France doit rester Unie et Solidaire ! Vive la France !


Le Maire,


Sandrine NEYENS